mardi 1 mars 2011

Le Pangolin de Desproges


Qu'on me permette exceptionnellement de consacrer cette chronique à l'expulsion d'un remords qui me ronge.

Je voudrais présenter ici mes excuses au pangolin.

Le pangolin est un mammifère édenté d'Afrique et d'Asie. C'est une bête éminemment pacifique. De ma vie, je n'ai jamais eu à me plaindre d'un pangolin.

Pourtant, dans un petit livre que j'ai publié il y a plus d'un an, et dont je vous recommande vivement d'éviter la lecture, je m'étais permis de porter un jugement sans doute blessant et péjoratif visant à discréditer l'image publique de ce paisible quadrupède. Pour faire sourire. Pour vendre du papier. Bassesse. Par la suite, repris par le tourbillon de la vie, mon travail, mes amours, ma santé, préoccupante, car à 46 ans passés je n'ai toujours pas de cancer, j'avais fini par oublier le pangolin.

Or, mercredi dernier, l'un des prétendants de ma fille - il n'a pas fini de prétendre, ils ont 9 ans chacun - est entré furibard dans mon bureau, le livre en question à la main.

"Dis donc, t'es vraiment salaud avec les pangolins."

Aprés lui avoir fait remarquer que ce n'était pas là le ton convenable pour s'attirer les grâces d'un beau-père potentiel, je finis par lui accorder un bref entretien sur celui de mes genoux où n'était pas le chat.

Et en effet, à la relecture, je ressentis comme une méchante intention de blesser dans la description physique et morale que j'avais brossé du pangolin.
"Mais tu sais, c'était pour de rire...
- N'empêche que ca peut faire de la peine. Tu serais un pangolin, ça m'étonnerait vraiment que ça te fasse rigoler."
Il me montrait du doigt le passage incriminé :
Le pangolin mesure un mètre. Sa femelle s'appelle la pangoline. Elle ne donne le jour qu'à un seul petit à la fois, qui s'appelle Toto. Le pangolin ressemble à un artichaut à l'envers prolongé d'une queue à la vue de laquelle on se prend à penser que le ridicule ne tue plus.

"Je reconnais que j'ai tapé un fort. Le mot "ridicule" est un peu dur. C'est ça qui te gêne ?
- Ah non, ça c'est rien. C'est Toto. C'est idiot, Toto, pour un pangolin.
- Mais toi, qu'est-ce que tu connais des pangolins ?
- Quand j'étais en vacances en Côte d'Ivoire, on avait un pangolin. Et il est mort sous un camion. J'avais lâché sa laisse. (Il ne voulait pas se promener sans laisse.)
- Alors tu as de la peine, et aujourd'hui tu n'aimes pas trop qu'on se moque des pangolins ?
- Ben oui. Pauvre Gérard.
- Parce qu'il s'appelait Gérard ?
- Oui. Dis donc, dans tes conneries pour la radio, un mercredi, tu devrais parler des pangolins, pour que les enfants qui ont lu ton livre, ils voient bien que c'était pour de rire."

Je me sentis assez flatté à l'idée que ma mauvaise image de marque dans son école lui était pénible.
Alors bon. Rectificatif :

LE PANGOLIN

Le pangolin, du malais pangolling, qui signifie à peu près "pangolin", est un mammifère édenté d'Afrique et d'Asie qui se nourrit de fourmis et de termites. Il mesure un mètre. Son corps est pourvu d'écailles très très belles et il ne ressemble pas du tout à un artichaut. Sa queue s'arrête juste bien quand il faut, c'est formidable.
Quand il a faim, le pangolin a un truc que même dans la jungle aucun fauve il est même pas cap tellement qu'il a les boules.
D'abord il trouve une fourmilière grâce à son flair super. Avec son nez pointu et ses griffes super, il s'enfonce au milieu de la fourmilière. Après, il entrouvre toutes ses écailles très très belles. A ce moment-là, le pangolin réfléchit très fort avec sa concentration, et une petite goutte sucrée comme du miel se met à suinter sous chaque écaille. Et alors toutes les fourmis, des milliers de fourmis, se jettent dessus. Et le pangolin, sans rigoler alors que ça chatouille mais il est super-concentré, attend que les fourmis soient arrivées, et clac, il referme toutes les écailles.
Après, il sort de la fourmillière, il va dans un coin tranquille, il rouvre ses écailles, il se secoue très fort, et les fourmis tombent autour et il les mange.

C'est une bête formidable, sauf qu'elle traverse sans regarder et ça c'est très dangereux. La femelle du pangolin s'appelle la pangoline. Elle donne le jour à un seul petit à la fois qui s'appelle Gérard.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, n'empêche qu'y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.

http://www.desproges.fr/citations/index/87
http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Chasse_au_pangolin

Aucun commentaire: