vendredi 18 février 2011

Mélanie Laurent


J'ai un petit faible pour cette actrice. Mais je crois que je ne suis pas le seul.
Ses fans lui ont concocté un site: http://www.melanie-laurent.com/

C'est en 1999 que Mélanie Laurent débute sur grand écran, avec un rôle dans le drame Un Pont entre deux rives, porté par Gérard Depardieu et Carole Bouquet. Deux ans plus tard, elle s'illustre au générique de Ceci est mon corps, mais c'est en 2002 que la jeune actrice française se révèle en incarnant la petite amie de Gaspard Ulliel dans le Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc.

Mélanie Laurent emprunte alors un parcours plutôt atypique. Après avoir accompagné le Snowboarder Nicolas Duvauchelle, elle est au générique du film hong-kongais Rice Rhapsody puis redevient compagne de Gaspard Ulliel dans Le Dernier jour (2004), qui la voit travailler à nouveau pour Rodolphe Marconi deux ans après Ceci est mon corps.

A partir de 2005, les choses s'accélèrent pour cette jeune femme au visage à la fois sévère et fragile : une apparition dans De battre, mon coeur s'est arrêté et un petit rôle dans Indigènes précèdent le délire belge Dikkenek et, surtout, le drame Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret. L'actrice, César du Meilleur espoir féminin pour son rôle de jeune femme déboussolée par la disparition de son frère, y fait preuve d'une présence et d'une intensité qui l'imposent comme l'un des plus sûrs espoirs du cinéma hexagonal.

Dès lors très demandée, Mélanie Laurent tient la vedette du film policier La Chambre des morts et du thriller Le Tueur avant, en 2008, de parcourir le Paris de Cédric Klapisch. Après avoir réalisé l'un des courts métrages pornographiques du projet X-Femmes, elle est à l'affiche, en 2009, de la comédie Jusqu'à toi, puis franchit un nouveau cap -hollywoodien cette fois- en tenant l'un des rôles principaux du Inglourious Basterds de Quentin Tarantino. Un rôle comme la preuve définitive d'une ascension fulgurante, et qui a donné à la comédienne l'occasion d'esquisser quelques pas de danse avec Tarantino himself sur le tapis rouge du Festival de Cannes, où le film était présenté en compétition.

Filmographie :
2009 : Inglorious Basterds, de Quentin Tarantino
2008 : Paris, de Cédric Klapisch
2008 : Le Tueur, de Cédric Anger
2007 : La Chambre des morts, de Alfred Lot
2006 : Indigènes, de Rachid Bouchareb
2006 : Je vais bien, ne t'en fais pas, de Philippe Lioret
2006 : Dikkenek, de Olivier Van Hoofstadt
2005 : De battre, mon coeur s'est arrêté, de Jacques Audiard
2004 : Le Dernier jour, de Rodolphe Marconi
2004 : Rice Rhapsody, de Kenneth Bi
2003 : Snowboarder, de Olias Barco
2002 : Embrassez qui vous voudrez, de Michel Blanc
2001 : Ceci est mon corps, de Rodolphe Marconi
1999 : Un pont entre deux rives, de Gérard Depardieu

http://www.melanie-laurent.com/
http://www.google.fr/images?q=M%C3%A9lanie+Laurent&btnG=Rechercher&um=1&hl=fr&tbs=isch:1&sa=2
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=18273.html
http://madame.lefigaro.fr/celebrites/melanie-laurent-200509-119157

1 commentaire:

blogoth67 a dit…

Moi aussi, j'adore !